Communique est une action nécessaire pour faire connaître son activité. Les stratégies varient d’une activité à une autre. Mais le besoin reste identique : il faut se rendre visible. Seulement, pour y parvenir, il faut souvent un planning bien organisé, une cible bien identifiée & une inspiration riche.

Alors, parlons-en de cette inspiration. Celle qui peut se montrer très riche à certains moments comme tout aussi pauvre quand l’énergie nous fait défaut, ça te parle ? Avec les années & l’expérience, j’ai appris à travailler même quand l’inspiration file. Je te ne dis pas qu’à la lecture de cet article de blog, tu n’auras plus du tout de panne d’inspiration (ça c’est dans le monde de oui-oui), mais plutôt que tu pourras utiliser des solutions pour reprendre plus rapidement la main sur ta création de contenu autour de ta communication digitale.

Identifier pourquoi tu as une perte d’inspiration

Plusieurs situations peuvent mener à une perte d’idées. Parfois, tu te reconnaîtras dans l’une d’elles. Mais c’est aussi tout à fait possible de connaître plusieurs situations en même temps.

Fatigue digitale ou/et fatigue physique

Tu dois très certainement avoir déjà remarqué cette suite logique. Après une fatigue mentale ou physique, les idées s’amenuisent. Et c’est parfaitement normal. Si tu te trouves aujourd’hui dans cette situation, mon meilleur conseil est celui-ci : fais une pause.

La notion de pause est variable d’une personne à une autre. Chez certains, il faudra plusieurs semaines pour retrouver l’inspiration. Alors que pour d’autres, une coupure de quelques jours sera déjà amplement suffisante. Ça c’est à toi de voir en fonction de ce que tu ressens. Mais dans tous les cas, la pause est nécessaire et même indispensable pour rebondir !

Manque de motivation du côté de ta communication digitale

Ici, nous sommes dans une autre situation. Tu remarques que tes idées sont absentes parce que tu es lassée de quelque chose. Il faut alors chercher ce qui casse cet élan :

  • la plateforme sur laquelle tu communiques ? Instagram, ton blog, ta newsletter ?
  • le sujet que tu abordes et les résultats que tu obtiens ?
  • la façon dont tu communiques ?

J’entends très souvent mes clientes me dirent qu’elles sont lassées d’Instagram. La plateforme exige une présence trop importante et elles ne s’en sortent pas.

Dans ce cas, plusieurs solutions sont envisageables :

  • déléguer leur communication digitale pour retrouver du temps tout en conservant une part d’action sur la plateforme (en story, par exemple)
  • modifier leur ligne éditoriale pour observer ce qui fonctionne et ce qui doit être changé
  • revoir les formats de publication. Certaines aimeraient être encore plus proches de leur audience : lives, messages en MP, etc.

La perte de motivation est un signal d’alerte intéressant pour envisager une refonte de ta ligne éditoriale sur le canal sur lequel tu te sens épuisée. Et si tu constates que c’est une lassitude plus générale, il faut peut-être envisager revoir entièrement ta stratégie de contenu pour réorganiser les choses de façon plus complète.

Les points à creuser pour retrouver des idées sur ta communication digitale

Parler de ton histoire

Je les nomme les antisèches. Ce sont des éléments qui te permettent de rebondir plus facilement en cas de panne d’inspiration. Et dans ces derniers, je case ton histoire. C’est elle qui va pouvoir faire la différence entre toi et une autre personne qui fait exactement le même métier.

Certains clients se sentiront plus à l’aise avec toi grâce à tes savoir-être, à ta façon de t’exprimer & à ton expérience. Ces clients se retrouveront parfois dans ton parcours, dans l’une de tes réussites ou, au contraire, dans l’un de tes échecs. Et c’est ici que tu fais toute la différence.

Pour t’aider, je t’encourage à noter quelques réponses :

  • pourquoi es-tu là aujourd’hui ?
  • quel est ton parcours ?
  • de quoi es-tu particulièrement fière ?
  • peux-tu me raconter l’un de tes échecs ? Et comment tu t’en sers aujourd’hui ?

Toutes ces réponses sont de vraies sources d’inspiration, développe-les !

Relire les notes autour de ta cible

C’est une seconde grande source d’inspiration évidemment. C’est d’ailleurs pour elle que tu communiques. Tu veux lui montrer que tu existes, que tu la comprends & que tu maîtrises entièrement son besoin.

Alors pour mieux lui parler & lui montrer précisément tout ça, je t’invite à relire les notes que tu as sur elle :

  • les retours de tes anciens clients
  • les notes prises lors des appels découvertes
  • les questions posées sur Instagram dans tes MP ou en commentaires

Et si tu n’en as pas suffisamment, c’est le moment de t’y pencher. C’est très intéressant de te constituer une base de données de toutes ces informations. Non seulement, elles te permettent de mieux connaître ta cible & son besoin. Mais elles sont aussi particulièrement utiles pour rebondir lors d’une perte d’inspiration.

Lire les besoins de ta cible, ses peurs, ses freins & ses difficultés sont des éléments indispensables pour communiquer. Tu te familiarises aussi avec son vocabulaire et sa façon de communiquer pour utiliser des termes rassurants, compréhensibles & clairs en retour dans ta communication.

Apprendre à faire le vide dans ton cerveau

Faire des pauses, c’est bon pour le moral !

Je le répète souvent, mais nous ne sommes pas des machines, alors lâchons-nous la grappe ! Nous avons le droit de nous sentir fatiguées avec le besoin de mettre notre cerveau en pause.

Les salariés s’autorisent bien plus souvent à prendre des vacances. Alors, prenons exemple !

N’oublie pas que le cerveau n’est pas fait pour retenir de l’information. Il est seulement là pour faire naître des informations. C’est une grande différence. Quand il est surchargé d’infos, il s’épuise et il n’est plus en capacité d’en construire de nouvelles = voilà la perte d’inspiration. Pour l’éviter, laisse de l’espace vide & autorise-toi des moments loin de l’ordinateur pour souffler.

Arrêter de culpabiliser face à la pause

Les réseaux sociaux nous foutent dans un vrai paradoxe. Nous courrons sans cesse vers une productivité qui conduit à un seul endroit : notre épuisement !

Si comme moi, tu n’as pas envie de devenir esclave de ta plateforme sociale, arrête de culpabiliser de la mettre en pause. Et apprends plutôt à te remercier de ses moments riches loin de ton téléphone. Ces outils de communication doivent rester utiles, mais ils ne doivent pas contribuent à un quelconque mal-être.

Trouver des activités de dehors des écrans (ou pas)

Je nuance ce paragraphe puisque certains trouveront parfaitement salvateur de passer des heures derrière l’écran à jouer. Et je le respecte totalement. Ce que je veux dire ici, c’est surtout de trouver une occupation où ton cerveau ne tourne pas à 10 000 à l’heure.

Depuis le début d’année, j’ai cassé mes habitudes. Je n’ai pas vraiment de moment où je m’ennuie dans mon quotidien (maman d’un petit de 3 ans, tu vois l’truc). Par contre, j’arrête du mieux possible de scroller mon téléphone pendant de longues minutes interminables.

Et j’adopte de nouveaux passe-temps :

  • l’aquarelle
  • le potager
  • etc.

Mon cerveau médite pendant ces activités. Et c’est un bonheur pour sentir que je reprends le contrôle sur mon temps derrière l’ordinateur et donc sur ma communication digitale.