Je l’expliquais dans une publication sur Instagram : je n’ai pas été présente la première année de mon activité sur Instagram. Alors j’étais où ? 👀Bah oui, parce qu’aujourd’hui on le sait bien, il FAUT être sur Instagram (non je blague évidemment).

Au départ, j’avais donc un site internet et un blog. Assez rapidement, j’ai ajouté une newsletter. Progressivement, ma stratégie de newsletter a évolué. Elle est bien différente aujourd’hui. J’avais envie dans cet article de t’expliquer la façon dont je l’ai construite et les leçons que j’en tire après plusieurs années (6 au total) de pratique sur ce canal de communication.

Les premières années de mon activité et sa newsletter

La stratégie newsletter

Dans les premières années, j’ai plusieurs canaux de communication pour développer make my words :

J’ajoute assez rapidement à tous ces canaux, une newsletter. Elle me permet de rester en lien de façon plus proche avec mon audience. Pour faire grossir ma liste d’e-mails, j’utilise plusieurs choses :

  • Linkedin et Instagram (les réseaux sociaux)
  • Pinterest
  • Mon site web

En plus, je mets en ligne différents workbook, freebie ou guide à télécharger. Ils portent plusieurs termes, mais ils ont toujours un but similaire : offrir à un visiteur un cadeau en échange de son adresse e-mail. Grâce à tous ces contenus & leviers, je fais grimper ma liste de contacts.

Je t’explique dans un autre article du blog comment rédiger ta newsletter pour créer du lien avec ton audience.

Le contenu de la newsletter

Je fais simple : je raconte les coulisses et mon quotidien chez Make my words. La ligne éditoriale est donc particulièrement vaste. J’y explique mes réussites, mais aussi mes difficultés. J’entre dans les détails de façon plus complète que dans mes posts sur Instagram.

Le format me plaît et je me fixe une newsletter par mois. Dans les faits, je ne suis pas particulièrement régulière. Je m’y mets surtout quand j’ai envie. Ce format devient un lieu ressource que j’aime exploiter quand la motivation et l’inspiration sont là et que je délaisse lorsque la fatigue s’installe.

L’édito Cosy : la nouvelle version de ma newsletter

Nous sommes en janvier 2023.

Je viens de terminer mon accompagnement de 4 mois au sein de la Ruche avec Claire. J’ai plongé dans les profondeurs de mon business. J’ai fait le point sur ce que je voulais pour la suite et sur ce que je ne voulais plus.

Ma mission s’affine et je commence à constater une chose : je n’ai plus envie d’écrire cette newsletter.

Identifier pourquoi je bloque sur l’écriture de cette newsletter

C’est la première chose à faire quand l’inspiration file de ton clavier : pourquoi ressens-tu cet essoufflement ? Une stratégie de newsletter n’est pas figée.

Tu dois pouvoir facilement revoir tes fondations :

👉ton pourquoi
👉ta cible
👉tes piliers de contenu.
👉etc.

Ils doivent avant tout suivre tes envies. Sans cela, les chances de régularité et de durabilité de ton contenu sont très minces.

Dans mon cas, je comprends rapidement que ce n’est pas la forme qui bloque (la newsletter), mais plutôt le fond (ce que j’y raconte). Je n’ai plus envie de parler de mes coulisses ici. Je pars du principe que ce n’est pas particulièrement pertinent avec mon objectif : aider les entrepreneurs à trouver une communication simple, pratique & efficace.

Il me reste une chose à faire : revoir ma ligne éditoriale pour comprendre ce que j’ai envie d’y raconter 1 fois par mois pour aider mon audience. Celle qui aura envie de me faire confiance en me laissant son adresse e-mail (et ce n’est pas rien !).

La stratégie de newsletter évolue avec la création de l’Édito Cosy

J’ai envie d’un contenu plus léger, mais tout aussi utile. Je veux pouvoir être libre d’aborder des sujets variés qui stimulent mon inspiration. C’est aussi un canal important selon moi pour exprimer pour expertise. Je construis donc cette nouvelle newsletter sous un nouveau format.

Voici le sommaire :

🌱Une playlist à mettre dans tes oreilles
🌱Mes belles découvertes (épisodes de podcast, comptes Instagram, comptes Linkedin et autres)
🌱Le talent du mois
🌱Le point com’

Je mêle du contenu inspirant pour t’aider à trouver de nouvelles idées et quelques points concrets autour de ta communication digitale.

Le bilan après 4 newsletters envoyées

C’est assez connue dans le domaine de la stratégie de newsletter, il y a deux choses qui comptent :

➖la qualité de ta newsletter c’est-à-dire son contenu. Il faut qu’il soit adapté à ta cible et qu’il soit utile sinon hop c’est désinscription
➖la régularité

Après mes deux premières newsletters envoyées, je constate deux choses :

➖je n’ai pas beaucoup de retours (positifs ou négatifs)
➖j’ai plusieurs désinscriptions

Pour le premier point, je me dis qu’il serait bon d’avoir des retours spontanés, quels qu’ils soient pour valider mon contenu et savoir si je suis sur le bon chemin du côté de ma ligne éditoriale. Je laisse la place au temps et je patiente.

Côté désinscription, je sais que c’est logique. Je pivote ma ligne éditoriale sur cette nouvelle newsletter. C’est donc normal que tous les anciens abonnés n’adhèrent pas au contenu. Je préfère d’ailleurs conserver des personnes intéressées.

Après la 4e newsletter envoyée :

Les retours spontanés arrivent. Je reçois des messages par Instagram me disant que le format plaît et surtout que le contenu aide : c’est tout mon objectif ! J’ai aussi des réponses directement par e-mail.

Bilan de tout ça : montre-toi patiente. Si tu as bien travaillé ta stratégie de newsletter avec une ligne éditoriale cohérente, il y a de grandes chances pour qu’elle plaise. Il faut simplement laisser le temps à ton audience de la découvrir pleinement.