Travailler en freelance : les avantages et les inconvénients


Conseils freelance / mardi, avril 16th, 2019

[ARTICLE INVITÉ]

Vous en avez marre de perdre votre temps dans les transports en commun ? Vos journées au bureau sont interminables ? Vous aspirez à plus de liberté ? Les raisons qui encouragent à devenir freelance sont multiples. Attention toutefois à ne pas se créer une image trop simple de la vie d’indépendant.

Vous hésitez à travailler en freelance ? Pour vous aider, je vous propose aujourd’hui de vous pencher sur les principaux avantages et inconvénients de ce statut, en passant par toutes ces choses à mettre en place pour bien vous lancer.

Travailler en freelance en quelques mots

Être freelance, être indépendant ou encore travailler à son compte : ces trois formules ont la même définition. C’est prendre la décision d’offrir des services ou de vendre des produits à des particuliers ou à des entreprises.

Ces services sont nombreux, et peuvent se manifester à travers des missions longues ou courtes, réalisées chez le client ou depuis son domicile.

Vous l’aurez compris, être freelance est un terme très large qui regroupe des domaines d’activité variés.

Les avantages et inconvénients du travail en freelance

Avant de vous lancer, prenez le temps d’évaluer si le fait de travailler en freelance est fait pour vous. En fonction de mon expérience, je vous livre des avantages et des inconvénients qui, je l’espère, vous permettront de mieux cerner la réalité de ce statut.

Les avantages du statut d’indépendant

Les avantages sont généralement bien ancrés dans les esprits, voici les principaux.

Choisir vos horaires

Travailler en freelance à l’avantage de garantir une certaine liberté sur ses horaires.

Certains clients peuvent demander une présence à heure fixe, mais cela reste très rare. Vous aimez travailler très tôt le matin ? Rien ne vous y empêche ! Vous voulez profiter du lundi pour prolonger votre week-end ? Du moment que vos missions sont correctement gérées, tout est possible !

Travailler de n’importe où

Des missions peuvent exiger votre présence dans les bureaux des clients. Si cela ne vous convient pas, libre à vous de privilégier celles qui ne vous l’imposent pas.

Généralement, un travailleur indépendant est libre de choisir son lieu de travail. Vous pourrez ainsi vous concentrer de chez vous, et pourquoi pas depuis l’étranger !

Si vous êtes plus à l’aise avec l’ambiance de bureau, il existe de nombreux espaces de coworking. C’est un bon moyen pour rencontrer des collègues freelances et booster votre productivité. Le site Néo-Nomade est par exemple très intéressant pour trouver l’espace de coworking idéal.

Choisir vos clients

Adieu le patron qui vous demande de travailler sur un sujet qui ne vous intéresse pas. Le freelance est désormais son propre chef !

Vous pouvez alterner entre différents projets, vous ouvrir à de nouveaux horizons ou encore améliorer votre expérience dans plusieurs domaines. Vous choisissiez les missions qui vous inspirent et celles qui vous donnent envie de débuter votre journée.

Les inconvénients d’être freelance

Les inconvénients sont souvent mis de côté, et pourtant, ils méritent d’être abordés.

Penchons-nous sur les principaux.

Tout gérer par vous-même

Travailler en freelance, c’est plonger tête la première dans le monde merveilleux de l’administration.

Vous devez gérer vos comptes, faire vos propres factures ou encore penser à payer vos impôts et cotisations sociales. Ce n’est pas toujours facile de bien s’y prendre, surtout quand on débute ! Ce sont des tâches qui nécessitent beaucoup d’organisation.

Les clients difficiles

Malheureusement, les clients ne sont pas tous collaboratifs. Entre ceux qui refusent de vous payer à l’heure ou encore ceux qui interfèrent dans le bon déroulement de votre mission, difficile de rester positif. Il faut alors anticiper ses situations et gérer les factures impayées.

L’instabilité financière

 Oubliez les salaires fixes à la fin du mois !

Un freelance n’est pas payé lorsqu’il n’a pas de client ou qu’il décide de prendre quelques jours de congé. Les périodes creuses avec peu de contrats sont à prendre en compte avant de vous lancer.

Travailler en freelance, c’est faire le choix d’une certaine instabilité financière, surtout au début de votre activité. Pour faire face aux premiers mois, il est important d’avoir quelques économies de côté.

Renseignez-vous sur les différentes aides, cela vous permettra de débuter avec plus de sérénité !

Devenir freelance : par où commencer ?

Se lancer en freelance demande beaucoup de temps et d’investissement. Les premiers mois sont souvent incertains. Vous découvrez l’aspect administratif, et faites face à d’innombrables remises en question. C’est normal !

Le plus important est de ne pas baisser les bras. Pour commencer, vous devez choisir un statut et vous inscrire auprès de différents organismes. C’est fait ? Génial !

Il ne vous reste plus qu’à vous investir corps et âme dans le lancement de votre activité. Trois étapes sont indispensables pour débuter sur des bases solides.

Définir votre stratégie

La première question à vous poser est la suivante : « qu’est-ce que j’offre de mieux que les autres ? ».

Demandez-vous ce qui vous différencie de vos concurrents, et assurez-vous d’orienter votre communication dans ce sens. Vos futurs clients doivent, d’un seul coup d’œil, savoir pourquoi ils ont besoin de vous.

Une autre stratégie est de vous spécialiser en vous adressant à une cible précise.

Par exemple, au lieu d’être un rédacteur web généraliste, vous pouvez décider de rédiger uniquement dans le domaine du bien-être ou de la beauté.

À vous de voir l’option qui vous convient le mieux !

Fixer votre tarif

La création de votre activité nécessite également de définir vos tarifs. Pour ce faire, plusieurs critères sont à prendre en compte.

Sachez d’abord qu’une partie de votre agent sera versé à l’État ou à d’autres organismes. Vous devez garder en tête qu’être indépendant, c’est passer plusieurs heures à travailler sans être directement rémunéré.

Pensez, par exemple, à l’établissement de vos devis, à votre prospection ou encore à votre comptabilité. Toutes ces tâches sont indispensables et ne peuvent être comptées comme du travail impayé.

Vous devrez alors les inclure dans le calcul de votre tarif. Vous rencontrerez peut-être des clients qui vous diront que votre prix est trop élevé, mais ne vous laissez pas influencer. Ils n’ont pas conscience de tous ces coûts supplémentaires.

Trouver des clients

Pour trouver des clients au début de votre activité, je vous conseille d’être le plus large possible. L’objectif premier est de vous faire connaître. N’hésitez pas à partager l’information à vos contacts sur les réseaux sociaux ou encore à vos anciens employeurs.

Selon votre domaine, vous pouvez également vous inscrire sur des plateformes professionnelles telles que Malt ou Crème de la Crème.

Pour finir, la création d’un site internet est parfois indispensable. Celle-ci dépendra bien évidemment de votre activité. Dans tous les cas, vous pourrez mettre en avant vos services, vos coordonnées ou encore ajouter un portfolio et des avis clients.

Prêt à devenir indépendant ?

 Alors, toujours envie de vous lancer dans l’aventure du freelancing ? Maintenant que vous en savez plus sur ce statut d’indépendant, les cartes sont entre vos mains !

Merci à Mélanie pour cette collaboration et pour la rédaction de cet article qui nous explique la situation quotidienne de la vie d’un freelance.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.