Bien rédiger un article : comment s’y prendre ?


Rédaction web / jeudi, septembre 26th, 2019

Écrire un article sur le web pour un client n’est pas si simple. L’écriture est une compétence qui s’apprend et se travaille au fur et à mesure du temps. Effectivement, il est possible d’avoir au départ des facilités, mais il faut savoir écouter les remarques constructives dès le départ pour progresser et améliorer son style.

Après plusieurs demandes, je me lance dans l’écriture d’un article sur l’organisation que je mets en place pour bien rédiger mes contenus.

Que se passe-t-il en amont, au moment de la réception du brief ? Quelles sont les étapes importantes à suivre pour bien rédiger son article ? Et que doit-on vérifier une fois l’article rédigé ?

Je vous donne mes conseils dans la suite de l’article.

Les étapes à suivre avant l’écriture pour bien rédiger un article

Le brief à obtenir de la part du client

Dans le cadre de la rédaction pour un client, il est fréquent de demander un brief. Ces précisions sont les consignes à suivre pour rédiger l’article. Assurez-vous dans un premier temps que celui-ci est bien complet. En effet, sans toutes les informations utiles, il est impossible pour vous de satisfaire pleinement votre client.

Le contenu du brief peut varier selon l’article ou le contenu à rédiger.

Le plus souvent, il faut penser à demander :

  • Le sujet ou le titre de l’article,
  • La cible de l’article,
  • L’objectif de l’article (SEO, mise en valeur d’un produit, informatif, pédagogique),
  • La taille de l’article,
  • Le ton à adopter,
  • Le mot clé à travailler,
  • Les actions complémentaires à faire (recherche d’images, mise en forme).

Ces détails sont des éléments de base à avoir pour obtenir un brief complet avant de passer à l’étape de la rédaction. Ils sont donc particulièrement importants. Pensez-y !

La phase de recherche sur le sujet

Avant de commencer la rédaction, il est bien d’analyser le sujet et de faire quelques recherches pour être particulièrement au point. En effet, le rédacteur web doit être capable d’écrire sur des sujets variés, mais surtout il doit réaliser une veille sur le sujet pour être au courant des nouveautés. Ainsi, si vous écrivez dans le domaine immobilier, pensez à chercher des informations récentes.

Évidemment, il est important de vérifier vos sources pour ne pas écrire n’importe quoi et reprendre des informations non vérifiées. Soyez précis lors de cette phase de recherche !

Conseil : notez toujours vos sources. Certains clients demandent parfois d’où vous tirez certaines informations. Il faut pouvoir leur donner la source sans difficulté.

Dans certains articles, il est aussi intéressant de reprendre des chiffres pour illustrer vos idées. Dans ce cas aussi, il est important de noter vos sources.

La construction du plan et la mise en place des idées

La phase de recherche vous permet de comprendre les enjeux du sujet. Vous pouvez découvrir des nouveautés particulières à mettre en avant. Ces détails vous donnent une première idée de l’organisation du plan à mettre en place.

Généralement, les articles standards autour de 500 mots contiennent deux ou trois grandes idées. Celles-ci peuvent alors être découpées en deux ou trois parties. L’intérêt de cette étape est surtout de comprendre quel angle d’approche prendre pour apporter un contenu différent à votre article. Et c’est ici toute votre force en tant que rédacteur web !

En effet, la plupart des sujets existent déjà sur le web. Il est particulièrement rare de devoir écrire sur des sujets novateurs. Ainsi, pour vous démarquer et susciter la curiosité des lecteurs, il faut bien choisir votre angle d’attaque.

Parfois, il suffit de prendre le sujet d’une autre façon ou d’un autre point de vue pour apporter une information nouvelle sur la toile. La cible de l’article vous aide dans ce cheminement. Vous devez comprendre son besoin et écrire votre article en fonction de celui-ci. Avoir une ligne éditoriale claire est alors indispensable pour rédiger vos articles avec précision.

Écriture de l’article : comment faut-il procéder ?

Apprendre à structurer ses idées

Votre lecteur doit pouvoir vous suivre durant toute la durée de la lecture de l’article. Si vos idées s’emmêlent et perdent le lecteur, il y a de fortes chances pour qu’il quitte votre page. Structurer ses idées est une chose qui s’apprend au travers des formations et de l’expérience.

Pour être un bon rédacteur web, il est indispensable d’avoir un bon esprit de synthèse. Un brief client de 500 mots ne doit pas vous donner un article de 800 mots. Soyez donc concis dans vos idées et, au contraire, plus précis si votre article doit être plus étoffé.

Conseil : apprenez à varier vos tournures de phrases, à travailler votre vocabulaire et à synthétiser vos idées. La lecture d’autres articles peut aussi vous aider à travailler ces éléments !

Penser aux mots clés

Évidemment, pour écrire sur le web, il faut des connaissances dans le domaine du SEO (référencement naturel). Il est aujourd’hui particulièrement rare de pouvoir écrire sans avoir un mot clé à travailler. Les clients cherchent à optimiser leur contenu avec des articles optimisés, c’est-à-dire, pensés pour plaire à Google autant qu’aux internautes.

Ici, une formation dans le domaine me paraît indispensable pour répondre aux exigences actuelles du métier de rédacteur web.

Vous pouvez toujours vous documenter sur le sujet avec le livre complet d’Isabelle Canivet, Bien rédiger pour le web. Vous apprenez les trucs et astuces pour écrire sur le web. Vous découvrez aussi les premières connaissances à avoir dans le domaine du référencement naturel. Pour mieux connaître l’algorithme de Google, vous pouvez trouver le manuel complet d’Olivier Andrieu, Réussir son référencement web.

Deux livres incontournables, selon moi, pour commencer à comprendre le fonctionnement de la rédaction sur le web.

Trouver les bons titres et sous-titres

Les titres et les sous-titres structurent la lecture de votre article. Sur le web, il n’est pas évident de captiver l’attention du lecteur. Certains peuvent se concentrer uniquement sur certaines parties de votre article pour gagner du temps. Avoir des sous-titres aide le lecteur à comprendre les différentes idées de votre article.

Pour les améliorer au fur et à mesure, je n’ai malheureusement pas de secret : le travail. Effectivement, certains réflexes s’acquièrent avec l’expérience. Il n’est pas toujours simple de faire des titres courts et percutants. Pour progresser, soyez curieux ! Il faut aller lire d’autres articles et travailler votre imagination.

Patience et rigueur sont au programme !

Les dernières actions à réaliser après la rédaction de l’article

La phase de relecture

S’il y a bien une étape à ne pas négliger, c’est celle-ci !

C’est lors de cette étape que vous pouvez voir les coquilles, les tournures de phrases trop chargées ou encore les répétitions de mots. En effet, l’écriture, surtout lorsqu’elle est fréquente peut laisser place à quelques surprises ou à des fautes de frappe. Une relecture attentive est donc TOUJOURS obligatoire.

Pour m’accompagner dans cette étape, j’utilise le correcteur Antidote v.9 depuis la rentrée. Et je dois dire que j’en suis particulièrement satisfaite. En effet, lorsque l’on écrit à un rythme soutenu, il peut y avoir des moments où l’attention est plus relâchée. Avoir un correcteur de confiance est donc un bon investissement. Toutefois, il ne remplace pas le cerveau pour détecter certaines erreurs !

En définitive, rédiger un texte ne se fait pas en deux temps trois mouvements. Une organisation et une bonne dose de rigueur sont indispensables pour rédiger des textes professionnels.

 

manon-moralesRédactrice web freelance,

Passionnée par l’univers du web et l’écriture, je mêle les deux activités pour obtenir un résultat 2.0. Je vous accompagne sur vos projets pour écrire vos contenus web optimisés : articles de blog, pages de site internet, fiches produits ou encore newsletters.

Make my words logo

 

 

4 réponses à « Bien rédiger un article : comment s’y prendre ? »

  1. Et bien il n’y a rien à redire à cet article, tu as tout dit.
    J’apporterais toutefois une petite précision sur la partie SEO. Pour qu’il soit le plus efficace possible un contenu ne doit pas uniquement se fixer sur un mot-clé mais sur le contexte du contenu.
    On est alors plus enclin à aborder un sujet sans omettre des occurrences de notre mot-clé principal qui pourraient aider encore un peu plus les algorithmes à comprendre notre texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.